Les actions au fil du temps

Les actions

Du 14 au 21 décembre 2016 : les colis de noël seront portés aux aînés qui n’ont pu partager le repas du 11 décembre 

Les membres du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) rencontreront entre mercredi 14 et mercredi 21 décembre, les personnes qui n’ont pu se joindre aux agapes du 11 décembre et se verront remettre un colis de Noël.


Dimanche 11 décembre 2016 : les aînés ont partagé un bon moment de convivialité

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) et la municipalité de Saint-Julien-de-Coppel ont invité les aîné(e)s de la commune à partager un bon moment de convivialité.

C’est dans la salle des fêtes que se sont retrouvés une centaine de convives. Les élu(e)s et membres du CCAS ainsi que M. Jacky GRAND conseiller départemental, ont présenté leur amitié et vœux divers avant que ne sonne l’heure de l’apéritif.

L’ambiance était chaleureuse et festive. On a festoyé et guinché comme on aimait à le faire « dans les temps ». Autour de l’excellent repas qui a été servi et au son des mélodies, les uns et les autres ont échangé sur les souvenirs et la vie du moment.

C’est à l’unisson que les coppelloises et coppellois ont promis de se retrouver l’année prochaine. Comme le disait l’un d’entre eux « en espérant être plus nombreux encore », signifiant ainsi que tous les présents d’aujourd’hui seraient toujours là en 2017.

Gallerie photos A. Belverge


Samedi 19 novembre 2016 : conférence-débat  animée par Daniel BIDEAU, Président de l’UFC que Choisir Auvergne – Démarchage, téléphone, internet

Cette après-midi, des informations importantes ont captivé l’attention de la cinquantaine de personnes venues écouter la présentation de Monsieur Daniel BIDEAU, Président régional à l’UFC que Choisir.

Il s’est exprimé sur les fournisseurs d’accès à Internet encore présents sur le marché qui proposent tous des offres qui varient selon les prestations proposées : accès Internet, télévision, téléphonie (offre dite triple play), appels depuis un mobile (offre dite quadruple play). Que nous soyons raccordé à Internet par câble, en ADSL ou éligible à la fibre optique, que notre logement soit situé en zone dégroupée ou pas, il y a forcément un forfait qui correspond à nos besoins et à nos moyens.

Puis, Monsieur BIDEAU est intervenu sur les pratiques abusives du démarchage à domicile et du démarchage téléphonique. Il a fait prendre conscience des précautions à prendre et mis en garde l’assistance.

Le démarchage à domicile, appelé également « porte à porte », est une pratique commerciale qui consiste à solliciter le consommateur directement à son domicile. Dans la plupart des cas, le démarchage à domicile se déroule de façon honnête. Néanmoins, certaines pratiques sont abusives. Afin de protéger les consommateurs, notamment les personnes âgées vulnérables, la loi a fixé des règles au moment du démarchage et après la signature du contrat.

Aussi, voici quelques précautions à prendre avant de signer le contrat (bien lire et vérifier) : seront mentionnés, le nom du démarcheur, le nom et l’adresse du fournisseur, l’adresse et le lieu de conclusion du contrat, la désignation  précise (du bien ou du service), les conditions d’exécution du contrat (délai et mode de livraison), le prix TTC, la possibilité de rétraction (ainsi que le formulaire de rétractation qui doit être détachable et précis, à l’adresse où il peut être envoyé et doit comprendre la formule « annulation de votre commande), et enfin ne pas signer un contrat anti-daté. Aucun paiement ne sera réalisé lors de la conclusion de l’achat (le délai de sept jours à compter de la conclusion du contrat doit être observé). Depuis le 14 juin 2014, la loi Hamon allonge de 7 à 14 jours le délai de rétractation pour les consommateurs qui achètent lors d’un démarchage à domicile. Attention : si le consommateur signe un contrat déjà daté, non daté ou antidaté, il peut perdre sa possibilité de renoncer à son engagement.

Concernant le démarchage téléphonique, il rappelle l’existence d’une « liste rouge » contre le démarchage téléphonique. Depuis le 1er juin 2016, il est possible de s’inscrire sur Bloctel, la nouvelle liste d’opposition au démarchage téléphonique et ceci de façon gratuite sur ce registre d’opposition. Attention il s’agit bien et uniquement du site www.bloctel.gouv.fr (attention aux sites dont le nom est ressemblant et qui sont souvent payants).

Pour cela, ils faut entrer leur(s) numéro(s) de téléphone fixe(s) et/ou portable(s) sur le site www.bloctel.gouv.fr . Nous recevons alors par courriel une confirmation d’inscription sous 48 heures. Il convient de vérifier que le message est bien arrivé (si nécessaire parmi les spams). L’inscription n’est prise en compte effectivement que lorsque les consommateurs ont cliqué sur le lien hypertexte proposé dans le courriel de confirmation. Les consommateurs sont alors protégés contre la prospection téléphonique dans un délai maximum de 30 jours après la confirmation de leur inscription.
La durée d’inscription sur la liste d’opposition est valable 3 ans. Par conséquent, 3 mois avant l’expiration de ce délai de 3 ans, les consommateurs sont contactés par courriel ou courrier postal pour renouveler, s’ils le souhaitent, l’inscription de leur(s) numéro(s) sur le registre d’opposition.
Si les appels continuent, les consommateurs peuvent s’identifier sur le site www.bloctel.gouv.fr afin de remplir le formulaire de réclamation. Les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mèneront les enquêtes nécessaires.

Myriam BLANZAT.

Photos André BELVERGE.

scf7034scf7027

scf7039
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annonce conférence-débat  – Démarchage, téléphone, internet

A 16h à la salle des fêtes de Saint-Julien-de-Coppel, l’UFC que choisir traitera de sujets qui nécessitent attention et prudence pour ne pas être une victime. >>>Consultez l’affiche


Samedi 18 juin 2016 : conférence sur les zoonoses, ces maladies transmissibles de l’animal à l’homme et vice-versa

Une trentaine de personnes ont profité des explications de Monsieur Michel ALATIENNE lors de la conférence sur le thème des zoonoses, qu’il a brillamment animée, samedi 18 juin.

Il a présenté ce qu’était une zoonose : maladie infectieuse qui se transmet de l’animal à l’être humain et vice versa, pouvant créer des troubles chez l’homme, mais pas nécessairement chez l’animal. Il a expliqué que les maladies infectieuses sont provoquées par des microbes pathogènes (virus, bactéries) ou des parasites (vers, protozoaires). Le microbe ou le parasite contamine l’animal ou l’homme, et provoque la maladie.

Les microbes et les parasites séjournent à différents endroits du corps, selon la maladie. Certains vivent dans l’intestin, d’autres dans les organes. Ils peuvent être présents aussi dans l’urine, le sang, les selles et la salive. Ainsi par exemple, lorsque vous toussez, vous pouvez projeter dans l’air des gouttelettes de salive qui atteignent des personnes se trouvant dans votre voisinage immédiat, et si vous êtes malade, les microbes contenus dans votre salive risquent de contaminer ces personnes. Les maladies qui provoquent des diarrhées sont un autre exemple de maladie zoonotique.

Un animal peut être porteur d’un microbe ou d’un parasite spécifique. Autrement dit, il porte le microbe ou le parasite, mais il n’est pas malade. Néanmoins, l’animal peut propager des microbes, comme la salmonelle, par l’intermédiaire de ses excréments par exemple.

Les maladies infectieuses provoquées par des zoonoses sont spécifiques : elles ne se limitent pas à une espèce animale ou uniquement à l’homme et peuvent passer de l’animal à l’homme et vice versa. Certaines zoonoses ne provoquent aucun symptôme chez les animaux, comme par exemple la cysticercose porcine. Chez l’homme, la cysticercose peut provoquer des accès d’épilepsie ou l’apparition de gros nodules sous la peau.

Pourquoi est-il important de connaître les zoonoses ? Une bonne connaissance des zoonoses est importante pour les gens car la plupart des zoonoses peuvent être évitées par l’application de mesures simples, comme par exemple la vaccination des animaux ou une bonne cuisson des aliments.

Comment l’homme est-il contaminé : par le contact direct entre l’homme et l’animal ; indirectement par des aliments d’origine animale ; indirectement par l’eau et le sol ; indirectement par les insectes, les tiques, les rats et les souris.

Certaines personnes courent plus de risques que d’autres d’être contaminées par les zoonoses, il s’agit  des jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes atteintes du SIDA, qui sont plus vulnérables en raison de leur système immunitaire déficient, des fermiers et tous ceux dont le travail met en contact intensif avec des animaux, des femmes enceintes.

>>>Programme affiche


Dimanche 29 mai 2016 à l’église de St-Saint-Julien-de-Coppel concert de chants grégoriens

Le CCAS a organisé un nouveau concert en l’église de Saint Julien de Coppel. Ce dimanche se sont produits les choristes de l’atelier grégorien de Clermont-Fd, sous la direction de Lucie Jolivet et Marie-Noëlle Augagneur, chef de Chœur. Charline Monnet, choriste locale a présenté les morceaux choisis de ce concert >>>morceaux interprétés. Les spectateurs conquis ont pu apprécier ce répertoire de chants grégoriens et médiévaux. DSCN2137
La soirée s’est terminée autour du verre partagé entre choriste et public.
 

Annonce du concert de chants grégoriens et médiévaux : dimanche 29 mai à 17h en l’église

Le CCAS propose un nouveau concert à l’église de Saint-Julien-de-Coppel.

Les amateurs(trices) de chants grégoriens et médiévaux pourront apprécier les voix du chœur de l’Atelier Grégorien de Clermont-Ferrand à 17 heures dimanche 29 mai, à l’église de Saint-Julien-de-Coppel.

Ce concert est aussi l’occasion de découvrir en grandeur nature ce qu’est le chant grégorien, qui fait appel à beaucoup de maîtrise (le contrôle de sa voix, l’apprentissage de l’inflexion vocale, l’articulation, l’achèvement des mots et phrases, la concentration, une respiration calme, ne pas ralentir le chant, avoir une bonne tenue, l’apprentissage d’écouter la partition avec les yeux, etc.).

>>>Affiche du concert


DSCF0223_1

 Samedi 13 février 2016 – un public intéressé et attentif  lors de la dernière conférence du CCAS : « Succession et transmission, les maîtres mots »

 

Une salle attentive à l’exposé et aux réponses de Delphine PÉGON-CHALARON, notaire, sur les complexes et larges thèmes que sont la transmission et la succession.

Les principaux aspects ont été abordés avec précision, puis des questions ont été posées.

A l’issue, la cinquantaine de participants a prolongé la discussion autour d’un verre.

 

DSCF0224DSCF0225

Annonce – samedi 13 février – Conférence-débat « Succession et transmission, comment ça marche ? »

>>>Clic pour agrandir et lire

>>>Clic pour agrandir et lire

 

Ouverte à tous et gratuite, cette nouvelle conférence, organisée par le CCAS permettra d’évoquer les questions liées aux basiques d’une succession, aux nouveautés légales et donnera des informations utiles sur la manière d’organiser et d’anticiper sa succession. Me Delphine PÉGON-CHALARON, notaire, enfant de la commune animera l’après-midi.

Rendez-vous samedi 13 février 2016, à 16h, maison des associations.

Possibilité d’être transporté en cas de manque de moyens : appel en mairie 04 73 68 42 81

 

 

 

 

 


20 décembre 2015 – Univers musical slave : le choeur SLAVITSA a proposé un récital original et audacieux

DSCF4208Le concert du Chœur SLAVITSA de Clermont-Ferrand, unique en Auvergne a ravi près de 130 personnes d’ici et des environs, dimanche 20 décembre à 16h à l’église de Saint-Julien-de-Coppel.

SLAVITSA a été créé et est dirigé par Brigitte INGELRELS, suite à un coup de cœur, pour la beauté, la profondeur et la richesse musicale des polyphonies du répertoire sacré orthodoxe slave, enrichies, avec des œuvres classiques et populaires slaves.

Ce chœur de 15 choristes existe sous sa formation actuelle, depuis novembre 2012, après être reparti sur de nouvelles bases pour répondre aux exigences de travail et d’interprétation que demande le répertoire slave.

Son but est également de pouvoir créer des échanges amicaux et musicaux avec des ensembles, chorales et chœurs des pays slaves.

Le programme de ce concert de Noël comprenait une première partie consacrée aux chants sacrés orthodoxes slaves de compositeurs tels que Bortniansky, Rachmaninov, Hurko, Arkhangelski, Tchesnokov … et ensuite une deuxième partie consacrée à quelques œuvres classiques à partir de poésies mises en musique par Tchaïkovski par exemple suivies par des chansons populaires slaves.

Le bénéfice des dons collectés à l’entracte a couvert les frais à verser à la SACEM, et le reste a été partagé entre le Choeur SLAVITSA (prise en compte de frais inhérents) et le CCAS.

Renseignements et réservations : Brigitte INGELRELST, Chef de choeur de Slavitsa – 06 58 43 76 87 – mail slavitsa63@gmail.com http://www.choeur-slavitsa.fr/

A l’issu de ce voyage musical extraordinaire, bon nombre se sont retrouvés autour d’un vin chaud et de douceurs de saison, préparés par les membres du CCAS, à la salle des mariages de la Mairie.

Myriam BLANZAT.

Ecouter un extrait >>

 

Annonce de l’animation publiée le 15 décembre

16h, dimanche 20 décembre : concert de Noël avec le chœur SLAVITSA

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la commune de St Julien de Coppel organise un concert de Noël à l’église St- Julien, dimanche 20 décembre à 16 h au profit du CCAS. >>>Voir l’affiche

A cette occasion, vous pourrez découvrir le chœur SLAVITSA, de Clermont-Ferrand, unique en Auvergne, composé de 15 choristes autour de leur chef de chœur, Brigitte INGELRELST, qui se consacre uniquement aux merveilleuses polyphonies orthodoxes, classiques et populaires slaves. >>>le site internet du chœur http://www.choeur-slavitsa.fr/

Venez-vous laisser imprégner de ce répertoire peu connu, mais tellement riche en beauté, en musicalité, en profondeur qui vous fera vivre de belles émotions au travers du fabuleux concert de Noël.

Et ceci quelques jours avec les fêtes de Noël où chacun d’entre vous pourra faire un don, lors de ce concert qui permettra au CCAS de poursuivre son œuvre : aider les personnes qui en ont besoin.

Rejoignez-nous ce jour-là pour passer une belle après-midi ensemble, en cette veille de fêtes, nous terminerons la soirée avec un petit vin chaud.

Myriam BLANZAT.

NOEL

>>>Clic pour agrandir


Samedi 19 décembre 2015 – distribution des colis « douceurs de Noël » aux aînés qui ne participaient pas au repas du 13 décembre

Du réconfort à nos Ainés, une attention particulière et favoriser le lien social : le leitmotiv des membres du CCAS à l’égard des séniors qui n’ont pas participé au repas servi le 13 décembre.

Des colis une personne, des colis « couple » et des colis spéciaux aux aînés en établissement de santé ont été portés en cette période de fêtes.

En cette période de fêtes, l’occasion de partager un petit moment, d’échanger le temps d’un café, de prendre des nouvelles « alors quoi de neuf à Saint-Julien ? »

Une vraie tournée de Père Noël ! A réception du colis, nos aînés se réjouissent du contenu et préparent un petit festin de réveillon…

Image3

>>>Clic pour agrandir

COLIS 2015COLIS 2015Myriam BLANZAT.


Dimanche 13 décembre 2015 – Noël ensemble… 85 aînés de la commune pour quelques heures de réjouissances

Noël ensemble…, exquise journée autour des aînés de la commune, dimanche 13 décembre (photos André BELVERGE, en bas de page).ccas

Un véritable moment de chaleur et de bonheur s’est dégagé de cette rencontre annuelle.

Les 85 invités à l’unisson : sublime repas et hardi spectacle cabaret-music-hall.

Pendant l’apéro, une rapide présentation de la journée organisée par les membres du Centre Communal d’Action Sociale et quelques mots de notre conseillère départementale, Jocelyne GLACE LE GARS.

Puis, des remerciements ont été adressés aux enfants de l’école qui ont spontanément réalisé les cartes d’invitations des aînés pour cette journée.

Cette initiative a touché les esprits et de sincères remerciements ont été recueillis verbalement, mais aussi à travers la collecte de cartes de remerciements, de bonbons et d’un dessin naïf réalisé par des talents du club de dessin (signé par de nombreux aînés) qui seront remis aux enfants de l’école.

Après quoi, nous sommes rentrés dans le vif du sujet, avec la dégustation des entrées préparées par Monsieur LABONNE, traiteur à Bromont-Lamothe et son équipe.

Le trou normand venu, les discussions se sont éteintes et les projecteurs allumés, sur le duo de transformistes paré de ses plus beaux atours : «Les talons résilles».

Ce duo a déclenché l’hilarité, les artistes Antoine et Sébastien, glamour et irrésistibles ont commencé un véritable tour de chant, incarné avec plein d’humour… Dalida, serge Lama, Annie Cordy, Rika Zaraï, Patricia Kaas, Edith Piaf, et bien d’autres ont fait un véritable show dans les strass, plumes et paillettes.

Le repas s’est alors poursuivi… et le moment du dessert venu, la deuxième partie du cocktail de variété a démarré. Antoine et Sébastien ont maîtrisé l’art de montrer l’essentiel sans vulgarité, ils sont venus au contact des aînés et ont même distribué ici et là quelques bises et gratouillis pour le plus grand bonheur des heureux élus.

Puis s’est achevé le tableau rythmé, qui créait l’ambiance de cette agréable soirée, dans la plus conviviale ambiance.

Samedi 19 décembre, le CCAS distribuera aux aînés qui n’ont pu participer, un colis aux saveurs de Noël, puis, il portera pour un peu de confort et réconfort, à celles et ceux qui sont en établissement un colis adapté, et enfin, il versera aux restos du cœur, la valeur marchande des colis qui ont fait l’objet d’un don par leurs bénéficiaires.

 Myriam BLANZAT.


Samedi 03 octobre 2015 – Manger bien, Manger bon, thème du débat-discussion

Un succès pour « manger bien-manger bon »

 

DSCF3219

…Ne dit on pas que nous mangeons pour vivre et non pas que nous vivons pour manger …

En tout cas, vous étiez bien là, et grâce à vous ce thème a réuni plus de 50 personnes samedi 03 octobre à la maison des associations. Les commerçants locaux sont repartis paniers vides, pains, fromages de chèvres, miels ont fait le bonheur de tous.

 

Gilles LEBRE spécialiste en agriculture biologique et circuits courts a essayé de convaincre son public sur la non utilisation des intrants en agriculture.

Pour le jardinage bio, chacun a pu repartir avec des « recettes-médicaments ».

Il s’est aussi expliqué et a argumenté l’intérêt de consommer localement.

Puis vos questions ont permis d’ouvrir la discussion qui s’est terminée autour d’un pot « amélioré » pour le délice des papilles.

Les coordonnées des vendeurs présents au petit marché local sont disponibles en Mairie.

 

 

 

Annonce de l’animation publiée le 24 septembre

Autour d’un petit marché local, le CCAS vous invite à un nouveau débat-discussion. Cette séance accessible à tous et gratuite sera animée par Gilles LEBRE, spécialiste en agriculture biologique et circuits courts.

2015 10 03 conférence

Le Centre Communal d’Action Sociale.


Samedi 04 avril 2015 à la maison des associations : un auditoire captivé lors de la conférence sur la maladie d’Alzheimer

Image1Plus d’une quarantaine de personnes se sont retrouvées, samedi 04 avril à la maison des associations, autour d’un sujet auquel chacun d’entre nous sera confronté : la maladie d’Alzheimer.

Cette conférence-débat, présentée par le Docteur Bruno VALLADIER gériatre, attaché au CHU de Clermont-Ferrand a suscité un vif intérêt auprès de l’auditoire attentif et captivé.

Pour le grand public, la maladie d’Alzheimer est immédiatement associée aux troubles de la mémoire. Mais il peut arriver à tout le monde d’oublier un rendez-vous chez le dentiste ou d’égarer son trousseau de clés. A partir de quel moment doit-on vraiment s’inquiéter ?

Le Docteur VALLADIER, lors de cette brillante conférence à la portée de chacun, a fait le point sur les différents types de mémoire et leur mécanisme. Ces différents types de mémoire interagissent entre eux, mais dépendent de régions cérébrales distinctes. Ainsi, certains patients peuvent avoir certaines formes de mémoires préservées et d’autres altérées. Puis, il a abordé les avancées médicales actuelles et les perspectives d’avenir, en évoquant la nécessité d’un diagnostic précoce, les approches thérapeutiques et les thérapeutiques non médicamenteuses. En effet, la maladie d’Alzheimer constitue désormais la 1ère cause de dépendance des personnes âgées en France. La lutte contre cette maladie s’appuie sur la recherche, mais aussi sur un diagnostic précoce. Ludiques, les tests en direct proposés à l’assistance ont fait sourire.

Pendant l’exposé et à la fin, de nombreuses questions ont été posées, ouvrant un véritable débat. Les conversations se sont poursuivies autour du verre de l’amitié.

Les documents ci-dessous, sont mis à la disposition de chacune, chacun par le Docteur VALLADIER.

Le CCAS de Saint-Julien-de-Coppel remercie vivement le Docteur VALLADIER, pour sa gracieuse intervention de proximité et son exposé brillant et accessible à toutes, tous.

>>>suggestions de conduites à tenir face à des comportements perturbants la personne ou son entourage

>>>quatre tests

Myriam BLANZAT.

Samedi 04 avril 2015 à la maison des associations : conférence sur la maladie d’Alzheimer, ouverte à tous et gratuite

AlzheimerSamedi 4 avril 2015, à 17h salle des associations, le CCAS organise une soirée thématique avec conférence et débat sur la maladie d’Alzheimer.

Séance libre et gratuite, ouverte à tous.

Possibilité d’être transporté en cas de manque de moyens : appel en mairie 04 73 68 42 81

Voir la plaquette d’invitation >>>

 

 

 Myriam BLANZAT.


Janvier 2015 : don aux Restos du Cœur

resto

Treize «ayants droit» à une formule Noël des aînés ont souhaité faire don du montant marchand de leur colis à une œuvre caritative. La somme de 390 euros, ainsi «épargnée» a fait l’objet d’achats pour les Restos du Cœur.

L’association conformément à ses besoins à reçu lait maternisé, couches pour nourrissons et boîtes de conserves.

 

REsto du coeur

Myriam BLANZAT

 


Dimanche 14 décembre 2014 repas ses aînés à la salle des fêtes

Montage

Dimanche 14 décembre, parée de guirlandes, sapin et autres décorations de Noël, la salle des fêtes a accueilli 75 invités de plus de 70 ans, ainsi que les membres dynamiques du Centre Communal d’Action Sociale.

Après le discours officiel et les retrouvailles annuelles, les convives ont pu apprécier le menu qui leur avait été soigneusement préparé.

Au menu : Terrine de joue de bœuf-cœur de foie gras crème ciboulette, Nems de cabillaud crème pesto, Poire de volaille farcie, Duo de fromages et ses feuilles, Entremet de saison.

Une saynète humoristique interprétée par des amateurs a fait résonner rires et sourires. Des airs anciens bien connus de certains ont agrémenté l’après-midi, ces notes de musique esprit cabaret-chanson ont été reprises en chœur. Plus tard, au rythme de l’accordéon de téméraires danseurs ont poussé les chaises, et des voix chaleureuses ont poussé la chansonnette.

Un moment convivial et chaleureux que chacun apprécie, permettant de rompre quelque peu la routine du quotidien.

Ceux et celles qui avaient fait le choix de ne pas participer ont reçu un colis de noël. Ainsi, 16 colis une personne, 8 colis couple et 4 colis hôpital ont été offerts et distribués par les membres du CCAS, le week-end du 20 décembre 2014.

 

 Myriam BLANZAT.

 


Samedi 15 novembre 2014 à la Mairie : film-débat « les dessous de ce que nous mangeons »

Soirée thématique animée par Monsieur André FEUNTEUN

FILM ET DEBAT à la une

1ère rencontre orchestrée par la Centre Communal d’Action Sociale et animée par André FEUNTEUN : samedi 15 novembre à 17h30 à la Mairie, pour aborder un thème qui a sensibilisé beaucoup d’entre nous…« Les dessous de ce que nous mangeons » (cacao, huile de palme, soja… ) ; comment sont-ils produits dans les pays en voie de développement ? Quelles sont les répercussions humaines et environnementales ?

La soirée a débuté par la présentation du film documentaire réalisé par des journalistes du Boomerang diffusé sur Canal+ qui nous entraîne dans l’industrie agro-alimentaire et nous révèle les secrets de fabrication de nos barres chocolatées composées de cacao, huile de palme et soja. Cette enquête nous emmène sur les traces de ces trois ingrédients, en Côte d’Ivoire pour le cacao, en Asie pour les plantations d’huile de palme et enfin au Brésil leader mondial de la culture de soja.

Après cette présentation, un débat participatif a clos la soirée, autour d’une petite dégustation de chocolats, de vin et de jus de pommes locaux.

Le Centre Communal d’Action Sociale remercie tout le public présent (environ 40 personnes) ; cette première rencontre a donc été une réussite et sera suivie d’autres conférences, ouvertures de débats…

à la une2

Myriam BLANZAT.

Samedi 15 novembre 2014 à la Mairie (annonce)

La Centre Communal d’Action Sociale, initie son projet :

instaurer des conférences…. Ouverture du débat.

1ère rencontre : samedi 15 novembre à 17h30 en Mairie,

pour aborder un thème qui devrait sensibiliser beaucoup d’entre nous…

« Les dessous de ce que nous mangeons »

(cacao, huile de palme, soja…).

Comment sont-ils produits dans les pays en voie de développement ?

Quelles sont les répercussions humaines et environnementales ?).

>>>Consultez la plaquette informative

boomerang

Myriam BLANZAT.